Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 14:05

one.jpgLorsque le si nuancé Mélenchon martèle sur Europe 1 que lui Président une Jeannette Bougraf qui a appelé au départ de Moubarak aurait été viré dans la seconde, on repère évidemment l'étroitesse d'esprit du personnage, sa tendance tyrannique (lui l'admirateur de Lénine tout de même), mais, surtout, apparaît dans toute son ampleur le malaise que produit de plus en plus le processus de libération des pays dominés par le nationalisme arabe au sein d'une gauche radicale qui n'a eu de cesse de regarder ce nationalisme (déclinant) comme un allié objectif contre le sionisme et l'impérialisme U.S.

Mais Mélenchon, ce Castro en culottes de moins en moins courtes ne fait qu'exprimer tout haut l'incompréhension, totale, de toute l'oligarchie médiatico-politique de gauche et de droite (dont il est devenu le fou officiel) qui avait organisé le monde comme il faut avec en horizon le réchauffement climatique à combattre (à réchauffer aussi d'où la candidature de Hulot qui brûle d'en rajouter sur Mélenchon quant à l'austérité nécessaire, la Voie (sic!) à prendre écrite par le néo-Gourou Edgar Morin) doublé de la promotion soit, d'une part, d'une mondialisation sympa ouverte sans frontières, et d'un islam de paix (même pas peur !) du moins lorsqu'il correspond aux images d'Epinal vendues en vrac dans les émissions du prêt-à-penser (mais en Egypte c'est le mal alors que les Frères Musulmans représentent sa version originale, authentique) ; soit, d'autre part, cette caste nous fait la promotion d'une globalisation féroce qu'il faudrait (que l'on pourrait) combattre en sortant de l'Euro, en étatisant à tout va, avec de la poigne masculine (Mélenchon) ou féminine (Le Pen) ; quant aux peuples, qu'ils se tiennent tranquilles on a la solution : basculez sous la férule des Chavez en préparation pour des aventures où l'on rasera gratis ou alors national-étatiste.

Alors, lorsqu'une Jeannette Bougraf rue dans les brancards en prenant au mot la déclaration des droits de l'Homme c'est évidemment le branlement de combat dans la caste hégémonique des bien pensants, et les chiens de garde tel Mélenchon, (Poniatowski, Lemaire pour Ben Ali) crient "haro !" sus à l'impertinente ! ou crime es-majesté!

Il est incroyable de voir comment l'élite actuelle, jusqu'à ses franges supposées rebelles, réagit en observant que son scénario catastrophe multiforme ne marche pas (ainsi quand vous avez froid, pensez mondial : en moyenne il fait chaud braves gens !). De moins en moins même. Et ils espèrent en sourdine que les islamistes se renforcent en Egypte et ailleurs, pour d'une part cultiver, laisser intact leur vision imaginaire d'un islam chic que seuls quelques extrémistes prétendent flétrir, et surtout pour que soit laissé intact l'image de l'éternelle victime du Tiers Monde que leur philosophie se doit de sauver des griffes de l'américano-sionisme. Si les peuples se mettent à se libérer eux-mêmes, en surmontant leurs divisions internes, cela ne va pas, en particulier en Afrique. Voilà l'enjeu. Et sa nausée. Pendant ce temps l'armée en Egypte se prépare au coup de force contre les manifestants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Amour et paix
commenter cet article

commentaires