Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 10:29

imagesQuand j'entends certains libéraux/libertariens espérer en la victoire de Ron Paul, je me dis qu'enfin leur idéalisme va exploser en plein vol quand ils verront que l'isolationnisme et le rapatriement des forces militaires qu'il prône ne protégera ni la Corée du Sud, ni Taïwan, ni le détroit d'Ormuz ni, surtout,…les USA pas plus que Pearl Harbor ne l'avait fait… La cause des guerres contemporaines n'est pas nécessairement due au "complexe militaro-industriel" comme le croit Ron Paul adoubant ainsi les propos de l'extrême gauche américaine et mondiale sortis de la bouche de Noam Chomsky leur guru. La charge violente des libertariens contre les néoconservateurs à propos de la guerre contre Saddam (j'en ai fait l'expérience à…Lyon) montre s'il en est qu'ils partagent peu ou prou les illusions pacifistes des idéalistes voyant dans les problèmes du monde juste un défaut de liberté et un excès d'Etat alors qu'il s'agit surtout d'un désir de puissance du moins concernant la guerre : Saddam était en état de liberté absolue dans son désir de régenter la région et de devenir le leader de la Ligue arabe contre Israël… Qu'il y ait eu cependant des erreurs dans cette guerre, du moins jusqu'à Petraeus (qui a adopté une méthode, française, de contre-insurrection) n'enlève en rien le fait que la destruction de l'appareil baathiste a "libéré" deux enjeux d'importance : les peuples asservis par le nationalisme arabe se sont rebellés mais en même temps une partie d'entre-eux, suite à la faillite spirituelle du tiersmondisme marxiste, pensent que l'islam -surtout authentique jusqu'à détruire les pyramides d'Egypte (ce qui ne serait pas nouveau : ainsi le calife Al-Mamoun) après avoir détruits les trois statues géantes du Bouddha en Afghanistan- reste la solution alors qu'il est la source du problème, du moins lorsqu'il se veut pleinement politique (la diffusion de l'imprimerie a été empêchée non par l'occident impie mais l'islam très pieux).

La destruction de Saddam a confirmé ce paradoxe (révélé après la défaite nassérienne de 67 et la prise du pouvoir khoméniste en Iran de 79) qui, au même titre, que le dernier chant du cygne de l'Etat Providence en Europe, montre les islamistes tenter coûte que coûte de se tirer de leurs propres sables mouvants par les cheveux , ce qui reste encore physiquement impossible ; sauf d'un point de vue nucléaire… (on verra d'ailleurs d'ici un an ou deux si les leaders iraniens réitéreront le coup de 1948 en demandant aux palestiniens de s'éloigner s'ils ne veulent pas être irradiés). Reste les tentatives turques d'en montrer une image rénovée ; sauf que la société turque ne veut pas tant que cela de la charia ; aussi le leader islamique s'ébroue en politique étrangère pour donner le change. D'ailleurs, il est bien regrettable qu'en France un certain "chercheur" le dénommé Bayart puisse énoncer à C dans l'air (du 30 décembre 2011) concernant la réfutation du génocide arménien qu'Israël non plus n'a pas reconnu la "grande catastrophe de 1948" (sic) une comparaison qui fait froid dans le dos non seulement lorsque l'on connaît l'immense mensonge de ce propos mais surtout lorsque l'on se dit que si les amis de ce Bayart venaient au pouvoir (au même moment que Ron Paul par exemple…) ladite grande catastrophe risque bien d'arriver… mais dans le sens contraire. Son propos est en fait significatif de l'illusion islamo-arabiste qui structure l'autre versant de l'idéalisme, celui de l'humanisme abstrait et du relativisme culturel voyant soit dans l'Occident le mal principal, soit dans le "dévoiement" de l'islam la source des difficultés.

Cette cécité est largement partagée. On le voit bien en Syrie où la lamentable "ligue arabe" met à la tête de sa délégation un tueur soudanais et raconte partout que tout va bien alors que les assassins d'Assad ont massacré bien plus que ce qui est mis sur le dos d'Israël depuis plus de vingt ans. Ce qui craque ici c'est au fond le vernis également arabiste malgré les tentatives gauches de l'idéalisme mondial, par exemple le dernier éditorial du Herald  International Tribune (30 décembre 2011) qui somme Israël de négocier avec le Hamas puisque celui-ci en faisant la paix avec le Fatah cherche à arracher Israël de sa terre via l'opinion mondiale et des émeutes sur le terrain, tout en maintenant toutes ses revendications surtout le droit au retour des…7 millions de réfugiés supposés.

Des émeutes qui sont également programmées en France, peu importe qui gagne en 2012, tant la gentry alterislamiste (rouge verte brune) veut en découdre avec la République française dont le nom même est considéré désormais comme une attache (néo)réactionnaire (au même titre que les notions de "France" et de "genre"). il suffirait par ailleurs que la crise de la finance publique s'accentue pour que le gel des prestations ou leur diminution soit l'étincelle qui embrase la plaine dans nos banlieues que le monde nous envie. Il n'est pas sûr qu'un Sarkozy, pis, un Juppé, soient à la hauteur de jeu tant ils ont alimenté le feu, malgré leur actuelle apparence de pompier (pyromane). Ne parlons pas du reste de leur politique : les faits parlent d'eux-mêmes. Qui alors serait à même de relever le gant ? No lo so. Le FN ne fera que fausser l'effort à faire tant ses ennemis malgré leur responsabilité tenteront de sauver leur peau en reconstituant un fallacieux conseil national de la résistance contre lui. Mais il est vrai que le processus révolutionnaire en marche trouvera ses vrais leaders le moment venu en balayant ce genre de digues artificielles.

Alea jacta est !

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Alliance des civilisations
commenter cet article

commentaires