Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 11:32

st-trop-paques-20040050.jpgLes aspects vulgaires ultra ignorants et hyper agressifs des réactions médiatiques et associatives face à la dernière progression électorale des libéraux conservateurs hollandais de Geert Wilders et à l'apéro géant intitulé "saucisson et pinard à la Goutte d'or" prévu 18 juin, sont symptomatiques d'une dérive populiste relativiste dangereuse issue de l'effondrement actuel des grandes idéologies de gauche et de droite ; une telle décomposition a d'ailleurs toujours fait le lit des dictatures intellectuelles et politiques. Il suffit de se rappeler que les protestations contre les procès de Moscou, les révoltes hongroises et tchèques de 1956 et de 1968 ont été toutes taxées d'extrême droite (le fameux hitlero-trotskisme).

L'amalgame y est roi en réalité : toute protestation, voire toute critique, envers l'islam sont, par essence, amalgamées à des positions racistes (donc d'extrême droite) alors qu'il ne s'agit pas de viser une "race" mais une religion politique qui, elle, exclut puisque par exemple dans les restaurants et les magasins que ses mandants tiennent il n'y a pas de cohabitation " multiculturelle" entre halal et non halal, il y a exclusion de tout ce qui n'est pas halal. Et ce n'est pas parce que des restaurants et magasins cacher font la même chose qu'il faille généraliser cet état de fait dans un Etat démocratique et républicain basé sur la laïcité, le respect de la liberté d'autrui, la tolérance.

Or, l'islam est intolérant vis-à-vis des homosexuels, il stigmatise les femmes en les forçant à se voiler, il discrimine les populations qui ne partagent pas ses vues, en particulier dans les pays où il a le pouvoir (Egypte, Algérie, Iran...), ce qui est d'ailleurs le propre d'un mouvement réactionnaire voire totalitaire à savoir organiser le politique, la vie privée, et les lois qui le délimitent en fonction uniquement de ses dogmes.

Ces divers aspects sont minorés superbement par les médias et les associations en question qui projettent, eux ,une vision raciste en réalité, celle du gentil habitant des Suds victime éternelle du Nord ;

Ces nouveaux médisants se comportent en compagnons de route puisqu'ils acceptent toute l'argumentation des représentants de cet islam radical qui prie dans les rues par exemple alors que c'est un espace public, à savoir l'amalgame entre race et religion (alors que l'on peut être arabe et non musulman, juif et non israélite, chrétien venant de toutes les nationalités).

Pendant ce temps l'analyse est éludée, pourquoi un tel revirement en Hollande par exemple ? Cela n'a rien à voir avec du racisme ni même de la xénophobie, plutôt un ras le bol bien vu par le rapport Stasi (p.35) face au communautarisme qui, loin de "métisser" comme la propagande relativiste et nihiliste le clame, exclut au contraire à tour de bras. 

Certes, l'opposition à ces renoncements est disparate, composite, et certains sont même très critiques envers Israël, par exemple le Bloc Identitaire, est-ce à dire que ce dernier serait antisémite ? Pas nécessairement puisque l'on peut fort bien être critique sans être pour autant raciste, cette évidence est évidemment écartée par SOS racisme qui prétend agiter la jurisprudence dite de la soupe au cochon en considérant par exemple que l'apéro géant exclurait les musulmans : autant dans ce cas fermer et interdire tout ce qui n'est pas halal parce que ce serait discriminant vis-à-vis de ce dernier ; la prière dans la rue est dans ce cas discriminante puisqu'elle empêche de passer sur un espace public, etc. SOS racisme (comme le Mrap à vrai dire) alimente voire amplifie en réalité les problèmes au lieu de les amenuiser.

Il en est de même pour les médias de plus en plus déconnectés de la réalité ; leur déconnection est telle d'ailleurs qu'elle explique pourquoi ils sont en crise et ne tiennent en réalité que par la pub et les subsides de certains mécènes (dont l'Etat) soucieux de se payer des danseuses pour pouvoir parader dans les dîners en ville. Pendant ce temps le pays réel s'achemine vers un 21 avril à l'envers, ce qui ne solutionnera rien, bien au contraire, puisque en période de crise multiforme cela va exacerber les tensions jusqu'à un point de non retour. Il serait temps de réagir et de réfléchir à une nouvelle politique de type néomoderne qui permettrait de penser au-delà des factions à l'intérêt commun (common wealth) c'est-à-dire au mieux être (et non pas seulement au "care") du plus grand nombre. Voilà ce qu'il faudrait impulser. Il va de soi que les médias et une association comme SOS racisme sont à mille lieues de ce devoir être citoyen.


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Alliance des civilisations
commenter cet article

commentaires

réveil 26/07/2010 04:59


Je pense que les gens qui débitent un tas de conneries sur tout et rien, sans comprendre quoi-que ce soit feraient mieux de lire ceci POUR QUE le monde change, et que les GENS SACHENT ce que l'on
nous cache depuis tant et tant d'années vient d'être révélé par une personne qui vient de décédé....................http://ettajdid.org/spip.php?article329