Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 23:01

st-trop-paques-20040050.jpgTout d'abord, Hamon et Cohn Bendit ne manquent pas de toupet en prétendant que c'est parce que l'UMP a organisé le débat sur l'identité nationale que le Fn remonte ! on ne voit pas la logique de ce raisonnement car si les électeurs avaient été satisfaits de la manière dont l'UMP a mené le débat eh bien ils auraient voté UMP ! Or, c'est bien parce que l'UMP a fait une politique de gauche dans plusieurs domaines que les anciens électeurs du FN sont revenus dans son giron.

Idem, et ce pour des ex-électeurs libéraux, c'est bien parce que l'UMP fait une politique étatiste conservatrice qu'ils se sont abstenus puisque la politique de l'Etat Providence (abandonnée sous...Clinton et Blair) appauvrit jusqu'à la classe moyenne et créé une société d'assistanat qui loin d'être reconnaissante se manifeste bruyamment par l'accroissement des incivilités et le communautarisme. Hamon et Cohn Bendit, mais ils ne sont pas les seuls, prennent les électeurs pour des zombis qui peuvent être chauffés à blanc, conditionnés, pour voter mécaniquement vers les extrêmes alors qu'ils peuvent être tout simplement être déçus des promesses non tenues.

Et même, si cela était vrai est-ce que le conditionnement expliquerait la montée de l'autre extrême, euro-écologie? Le matraquage idéologique sur ledit réchauffement, la signature du pacte Hulot etc, pourraient aller dans le sens. Sauf que c'est plus subtil. Car cela part d'un bon sentiment, sauver la Terre, l'air que l'on respire, les petits oiseaux, alors qu'en réalité c'est sournois, comme ce gentil joueur de flûte qui amène le troupeau de Panurge à la falaise. Dans un monde chamboulé par la modification des moeurs en général, de la mondialisation en particulier, presque personne ne voit que c'est un totalitarisme, les khmers verts, les ayatollah de l'écologie politique disait-on il n'y a pas si longtemps.

C'est en effet un extrême, (qui est né à l'extrême droite en Allemagne dans les années 30 en lutte déjà contre le libéralisme et prônant l'ère végétarienne) sauf que personne ne s'en aperçoit tant c'est bien caché, alors qu'Europe-écologie veut de plus en plus saper ce sur quoi repose la modernité française : laïcité et développement. Les écolo veulent en effet le communautarisme et la décroissance, c'est-à-dire l'éclatement de la République française et l'austérité ; on le voit bien dans le débat sur l'islam, identifié désormais par eux aux Lumières, et que récupère le FN considéré par certains comme un rempart.

Il est dommage que les commentateurs socialisants et proches des courants ex-gaullistes en rabattent donc seulement sur le renouveau du FN alors qu'ils tiennent, hormis l'immigration, le même discours sur le libéralisme, le protectionnisme, le communautarisme, (soft bien sûr dans un premier temps) etc, or c'est précisément parce qu'il n'y a pas eu un réel tournant libéral (sans remettre en cause la solidarité) qui a grevé et grève de plus en plus les chances pour la France...et l'a poussé vers l'abstention. Hulot est tout autant dangereux que Le Pen. Cohn Bendit, Duflot, également, mais cela ne se voit pas. Voilà le drame. Et c'est l'UMP qui a scié la branche sur laquelle elle pensait pourtant être bien assise depuis 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Marcoroz 16/03/2010 14:26


Eh bien, tout cela concerne la protection de la nature. Des mots comme "totalitarisme" et "extrême droite" font référence à des systèmes dont l'application se traduit la persécution ou l'assassinat
d'un groupe humain ou de telle ou telle partie de la population, ne serait-ce que les opposants politiques. En quoi le fait de réclamer une décroissance s'apparente-t-il à une propension à vouloir
exclure, persécuter ou assassiner des gens ? Je ne vois toujours pas le rapport.


Lucien S.A Oulahbib 16/03/2010 15:04


Qui dit contrainte donc recours à la loi introduit, surtout lorsqu'il s'agit de changer d'économie, donc de système d'ensemble d'organisation sociale, de plus en plus de coercition, et, à terme,
l'exigence de lois d'exception devant les refus, donc de totalitarisme, y compris au sens d'Etat total : Hulot n'est pas seul, il sera nécessairement dépassé sur sa gauche, il y en a beaucoup dans
l'ombre chez les Verts qui attendent leur heure... Mais il faut en effet distinguer les sortes de totalitarisme, comme naguère : communisme fascisme et nazisme ne sont pas la même chose, même s'ils
exposent la chose même...


Marcoroz 16/03/2010 13:47


Je ne comprends pas pourquoi vous mettez Nicolas Hulot dans le même panier que les Verts et Génération Ecologie. Que les représentants des partis écologistes soient de dangereux idéologues, je veux
bien l'admettre. Mais Hulot ? Quelles positions a-t-il jamais prises publiquement, sur des sujets autres que la protection de la nature ?


Lucien S.A Oulahbib 16/03/2010 13:56


Hulot parle de contraintes à établir dans les prochaines années...la taxe carbone n'étant qu'une étape... il parle de décroissance...