Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 11:48

 

SOS racisme persiste et signe dans sa lutte anti-républicaine en présentant un rapport fallacieux remis au gouvernement qui en réalité mélange idéologiquement tous les problèmes : d'une part la réalité de la xénophobie qu'il s'agit en effet de combattre, d'autre part le fait de nier les effets de masse qui font que la mixité ethnique peut être mise en cause par une trop grande différence de valeurs et surtout de comportements ; ce qui implique déjà la construction de ghettos à terme comme on le voit dans la réalité réelle et non pas fantasmée puisque les individus votent avec leurs pieds en allant vivre ailleurs, et cela implique aussi  la domination au sein du ghetto en construction de bandes ethniques anti-républicaines doublées de minorités idéologico-religieuses s'alliant dans certains endroits avec une délinquance en dérive nihiliste pour occuper littéralement des quartiers, les fameux territoires perdus de la République.

Il ne faut donc pas se cacher derrière son petit doigt : dans les faits, les offices HLM, les régies immobilières voient les familles pas seulement françaises d'origine mais aussi immigrées intégrées depuis longtemps, partir quand ils le peuvent ; ce n'est donc pas un problème de racisme mais sociologique parce que la promiscuité est difficile sinon impossible avec des familles, des individus, ne partageant pas les mêmes valeurs de cohabitation, ne parlant pas français, n'étant pas informés  dès leur arrivée qu'il faille vivre dans le respect d'autrui, ou encore refusant purement et simplement d'accepter les valeurs de la République parce qu'ils ont choisi d'autres valeurs et qu'ils veulent vivre par elles.

Voilà le débat, réel, sur l'identité, sauf que SOS racisme fait tout au fond pour alimenter le fond de commerce de l'extrême droite, même si celle-ci partage certaines valeurs de ceux qu'elle combat en réalité par opportunisme, j'entends l'anti-israélisme qu'un Front National, un Bloc Identitaire partagent. En ce sens SOS racisme est nocif sur tous les tableaux : il alimente l'extrême droite, il ne répond pas aux problèmes réels de promiscuité, de mono-ethnicité, il caresse en réalité dans le sens du poil les individus et groupes qui refusent les valeurs républicaines.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Amour et paix
commenter cet article

commentaires