Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 19:58

img041107-1214.jpg

BHL, loin de protéger les musulmans de France du péril intégriste, les y pousse, comment ? En les sommant de se reconnaître dans les occupants de la rue Myrha : CQFD.

 

 

J'ai toujours retenu ma plume s'agissant de ce grand sieur bravache sorti tout droit d'un vieux livre sentant vaillamment son 18ème siècle pour classes enfantines parce que l'avoir vu ferrailler autrefois avec des communistes défendant bec et ongles "La barbarie à visage humain" que représentait le bloc soviétique faisait tout de même un peu plaisir à voir, même si, à côté de Jean-François Revel, il n'y a, jamais, eu photo.

Et puis beaucoup de ses détracteurs lui enviaient sa réussite, sa femme, avec ce relent antisémite classique en France, malgré les milliards que déversent sans compter les Rotchild et autres magnats pour tenir sous poumon artificiel des officines à bout de souffle (Godard compris). Et il a défendu Massoud, les droits de l'Homme, et, tout récemment, il s'inquiétait de la montée en puissance de la campagne de diabolisation d'Israël.

Néanmoins, de plus en plus, des contradictions colossales s'amoncelaient : comment soutenir les droits de l'Homme en défendant la pensée des Foucault, Derrida, Deleuze, qui avait précisément pour objet de les détruire ? Certes, ils signaient tous des pétitions qu'il leur tendait, mais pourquoi faire puisque le socle sur lequel repose les Droits à savoir une certaine idée de l'Homme en tant que Genre qui articule Liberté et Devoir-être (natural right et natural law) était systématiquement détruit et ce non pas pour l'affiner, le rendre vraiment universel, i.e au delà des singularités et particularités, mais pour l'empêcher d'être puisqu'il avait été énoncé que cet universel là avait suscité l'horreur économique et totalitaire, rien que cela !

D'ailleurs les adorateurs transis de l'expropriation des "souchiens" l'aiment bien tant il personnifie le Je qui devait être seulement un Autre selon eux dans un monde sans frontières (no borders) sans moi, soi,

 

“Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à “la Marseillaise”. J’espère que le cadre national sera un jour dépassé” (Bernard-Henri Lévy dans une interview au Nouvel Observateur du 4 octobre 2007)

“Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, “franchouillard” ou cocardier, nous est étranger, voire odieux.” (Pierre Bergé, Georges-Marc Benamou et Bernard-Henri Lévy, dans l’édito du premier numéro de Globe (1985)".

 

uniquement machines désirantes donc (pas étonnant qu'il tape sur le Bloc Identitaire à lire les phrases ci-dessus), jetset et hélicos à la Hulot, assez semblables sinon à la caricature faite du Kapital qu'ils dominent puisque la génération qu'ils incarnent donnent aujourd'hui le là y compris à Pékin, Derrida (adoubé par Habermas avec une médaille Adorno) avait été même là-bas faire quelques conférences sur...Marx (revu par Blanchot, ce qui est gratiné... pour en savoir plus : ici).

Mais BHL, conscient que cela ne suffisait pas comme références, dérida le fond de l'air -est Fred :-) - en ressortant Sartre de la naphtaline nauséeuse de l'errance sans fin avant d'aller entre deux dénoncer les Serbes (qui se sont excusés des 8000 assassinats, on attend la réciproque des Turcs envers les Arméniens exterminés à 1.5 million) alors que l'on sait maintenant qu'en Bosnie et surtout au Kosovo les choses n'ont pas été aussi simples qu'il a été raconté (ne serait-ce que le Kosovo est albanais d'origine et de religion catholique). Passons.

A partir du 11 septembre 2001, et deux intifada plus tard, BHL se fend d'une stratégie qu'il veut de plus en plus idoine : il y a les bons musulmans et les bons juifs, entendez, ceux qui veulent comme lui les droits désormais humains (car entre-temps, l'influence sémantique de Ségolène Royal se fit sentir) et ceux qui veulent rendre les "territoires contre la paix" ; les autres sont les méchants, extrémistes bien sûr, ignorants des saveurs incommensurables du Coran "cet horizon indépassable de notre temps" (disait déjà Sartre à propos du...marxisme) et si ignorants des si belles traditions juives turco-andalouses tolérantes savantes etc tant et si bien d'ailleurs que les rabbins formés à cette douce école avaient gobé comme il le fallait l'ordre donné par la Préfecture de Paris en 1942 d'aller, toutes affaires cessantes, se concentrer au Vel d'Hiv car il ne faut surtout pas faire de vagues (ce que Arendt leur reprocha d'ailleurs en défendant ensuite l'idée d'une armée juive que les Britanniques refusèrent).

La question, brutale, s'il en est, je m'en excuse par avance se pose cependant (et je voulais en venir là) car à lire sa dernière diatribe à l'encontre des Assises contre l'islamisation l'on peut se demander s'il n'y a pas un aveuglement similaire, non pas identique, ou le même, ce n'est pas pareil, mais quand même semblable : il trompe sur l'ennemi, en particulier en Israël, et ce au moment même où Abbas endorse la revendication du Hamas sur le nombre de réfugiés à intégrer au sein même d'Israël (7.5 millions soit précisément la population vivant en Israël, arabes compris) endormant (enfumant, il adore ce terme) celles et ceux qui s'inquiètent de voir précisément les droits humains bafouer par tout le monde arabo-musulman, sauf bien sûr les intellectuels musulmans du Flore créant un islam imaginaire dont l'esquisse a pu cependant exister précisément lorsque le pouvoir central était faible comme au temps des Omeyyades.Or, cet islam là au temps des pouvoirs forts qui bourrent les urnes en Egypte, tandis que la population meurt de faim et s'entasse à 15 dans un 8 m2 en Algérie, n'existe pas, malgré les grandes effluves orientalistes s'efforçant de fonder l'Europe sur lui, comme d'ailleurs n'ont de cesse d'expliquer les khomeynistes qui n'ont eu de cesse de vanter la supériorité de leurs institutions.

En plus, ce pourfendeur de moulins à paroles désormais numériques fait un amalgame affligeant dans sa dernière attaque : pourquoi en effet mettre tous les musulmans dans le même sac alors que la majorité d'entre-eux récuse cette idée de vouloir à tout prix prier dans la rue de façon évidemment ostentatoire et donc éminemment politique ? Ne comprend-il pas que tout groupe, en particulier celui qui sévit rue Myrha (même Alain-Gérard Slama s'en est rendu compte) commence avec une poignée puis impose aux congénères sa version de toute façon authentique puisqu'elle existe en bonne et due forme dans la plupart des Etats musulmans au-delà des apparences cosmétiques et des concurrences entre sectes. Pourquoi parle-t-il des musulmans qui ont fait la seconde guerre mondiale ? Quel rapport ? Ces musulmans voulaient vivre en paix en 1958 en Algérie puisque le FLN avait été vaincu. Et peu à peu une sorte d'Afrique du Sud d'aujourd'hui serait apparu à l'avance. Mais l'arabisme, l'anti-sémitisme étaient déjà là et ont refusé le "cosmopolitisme" que BHL défend ! ainsi que tous les idiots utiles dont il est l'un des derniers fleurons, avec le directeur du Nouvel Observateur, bien sûr.

N'est-il pas étonnant et en même temps pas tant que ça que nombre de juifs hurlent avec les loups verts de peur de se faire amalgamer alors que leurs soutiens actuels le font comme la corde soutient le pendu, en attendant que nos brillants stratèges donnent le droit de vote aux élections locales comme le caresse Sarkozy depuis des lustres... ; une anecdote : le blog de Gollnish indique que le site de l'UPJF a repris un de mes articles sur la fameuse occupation, eh bien ledit article que j'ai vu de mes yeux vu sur le site de l'UPJF a été éjecté derechef ; ne parlons pas du Crif, tous ces juifs avec la corde au cou, tout comme BHL, ne voient pas qu'ils sont les idiots utiles de l'alterislamisme et qu'ils seront lâchés au fur et à mesure que les portugais et espagnols ayant conquis l'Amérique du Sud reconnaissent en les arabo-musulmans palestiniens des conquérants égaux qui veulent eux aussi jeter les natifs dans leur identité d'antan : un bon juif est un juif soumis et bientôt l'UE emboîtera le pas des "104" pays qui veulent en réalité faire imploser Israël. Certes, Obama est neutralisé. Il a d'ailleurs disparu des écrans, hormis sa cacahouète pacifiste sur la réduction nucléaire alors que la Corée du Nord attend d'envoyer la sienne de bombe (les USA ne bougeront pas, surtout si l'Iran attaque en simultané via le Hezb).  

L'affrontement est devant, et BHL ne voit rien venir.

Pourtant, ne pas comprendre que la question n'est alors pas du tout (en tout cas pas pour moi) de refuser la présence d'origine musulmane en France, surtout lorsqu'elle fusionne, mais que cette culture soit stoppée dans son évolution par ceux comme BHL qui disent qu'il n'y a rien à toucher et que, pis, que ce rien devienne le nec le plus ultra sans aucune distance critique qui fut pourtant le propre du siècle tant admiré par BHL alors que les nuages s'amoncellent et que L'OCI finance à tour de bras les centres les plus "réactionnaires" comme le démontre Bat Ye'or, et ils ont l'argent, beaucoup, ils tiennent nombre d'obligations donc pas mal de dette publique (à quand une vraie investigation pour savoir qui détient par exemple la dette française...) surtout depuis que la hausse du cours du baril a été programmée par... les occidentaux eux-mêmes  afin de forcer la main des peuples pour qu'ils virent dans la nouvelle économie verte qui va ainsi le devenir dans tous les sens du terme vert ou le machiavélisme alterislamiste en marche et ce à l'encontre de la tendance d'intégration honnie par BHL et consorts puisque trop "  terroir, béret, bourrées, binious, bref, “franchouillard” ou cocardier". Ou l'on confond patriotisme et nationalisme. Bonnes traditions et celles qui en effet datent en attendant les nouvelles qui s'affirment. 

BHL, loin de protéger les musulmans du péril intégriste, les y pousse, comment? En les sommant de se reconnaître dans les occupants de la rue Myrha : CQFD.

Libé (financé par Rotchild) lui emboîte le pas sans parler de tous ces juifs ex-coco qui virent vert-islamo tout en tapant sur Israël, voilà où "nous" en sommes: qui "nous" ?

That is the question (d'autant que la cocarde c'est ringard dixit BHL plus haut). La page se tourne. Heureusement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Alliance des civilisations
commenter cet article

commentaires

Marcoroz 20/01/2011 10:06


Intéressante réflexion.

Mais qui admire-t-on aujourd'hui ?BHL, Fourest, Hessel, Attali... C'est à désespérer.


Thot Har Megiddo 02/01/2011 11:28


Papier qui malheureusement n'aura probablement jamais les honneurs de la grande presse. Bon courage pour l'agrégation. Il y a longtemps que je ne crois plus dans la neutralité scientifique en
sciences humaines.


Lucien S.A Oulahbib 02/01/2011 11:33



C'est déjà plié cher Thot, j'ai été éliminé à la suite de cette première épreuve...



Thot Har Megiddo 31/12/2010 13:01


Les grands esprits se rencontrent...

Le bon Nixon et le méchant Kissinger
Publié le 30 décembre 2010 par Michel Gurfinkiel

La publication intégrale des enregistrements Nixon (« Nixon Tapes ») tranche un vieux débat : Nixon parlait comme un antisémite, mais se comporta en ami d’Israël ; Kissinger, tout Juif qu’il était,
parlait et se comportait en antisémite.

http://www.drzz.fr/le-bon-nixon-et-le-mechant-kissinger-par-michel-gurfinkiel/#more-8668


Lucien S.A Oulahbib 02/01/2011 10:21



Très bon papier



Thot Har Megiddo 30/12/2010 12:51


Malheureusement une fois de plus d'accord avec vous. Et ce que vous dites de certains juifs est également d'actualité pour beaucoup de responsables catholiques, protestants, ou francs-maçons.
Quant au lien sur le Kosovo, dont il est interdit de parler excepté pour nous montrer qu'il s'agit d'un modèle de dialogue et de tolérance, si je suis de plus en plus convaincu que les médias nous
mentent comme sur la totalité des sujets en rapport avec l'islam, je ne crois pas aux illuminatti, mais reconnaît l'existence d'illuminés ignorants.


Lucien S.A Oulahbib 02/01/2011 10:23



Au départ le Kosovo était habité par des Albanais catholiques... Les Serbes l'ont pris en référence lorsqu'ils y ont vaincu une armée turque... Ni Kosovars musulmans ni Serbe nationalistes n'ont
donc raison.