Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 23:09

st-trop-paques-20040045.jpgL'enlèvement de Gilad Shalit est un "crime de guerre", d'autant plus sordide et lâche que ce jeune soldat ne peut même pas être visité par les émissaires des divers services de secours, à la différence des prisonniers palestiniens dont la plupart ont du sang, innocent, sur les mains. Et le fait de molester, d'insulter, la ministre française des Affaires Etrangères comme vient de le faire les nervis du Hamas (femmes inclues) est très grave contrairement à ce qu'en dit la ministre qui décidément a ces temps-ci bien du mal à calibrer ses propos...

C'est même un casus belli qui aurait dû être immédiatement et fortement relevé par au moins le 1er Ministre car il n'est pas possible qu'un Ministre de la République française soit ainsi traitée ; surtout par des assassins y compris de leurs propres frères puisque nombre de membres du Fatah ont été massacrés avec la dernière sauvagerie lorsque le Hamas s'empara du pouvoir à Gaza il y a quelques années.

La ministre s'est pratiquement excusée, comme les juges français s'excusent en libérant à tour de bras les auteurs, en hausse, des "violences aux personnes", tant et si bien d'ailleurs que la chauffeuse de bus à Toulouse qui a connu ce drame insensé de voir son bus brûlé avec une personne en son sein a attenté à ses jours dernièrement tant elle s'est aperçue a -t-elle déclarée dernièrement sur RMC que le système en faisait bien plus pour les assassins que pour les victimes puisque les premiers bénéficiaient de remise de peine et de bourses de réinsertion tandis que les victimes, les traumatisées, comme elle, n'ont que leurs yeux pour pleurer.

Comment se fait-il que nous en soyons arrivés là ? Comment se fait-il que nos dits "dirigeants" ne voient pas qu'ils se font menés par le bout du nez avec en écho le même discours mensonger à Gaza et en France ? En Tunisie et en Irak. Heureusement que les Tunisiens n'ont pas cru au satisfecit français qui les incitait à adhérer au "benalisme" comme moindre mal et même "progrès" mais oui. Quant à l'Irak, il ne sert à rien de jubiler devant la nouvelle mise au pilori de Tony Blair : demandez aux Kurdes et aux Shiites par exemple à Bassorah ce qu'ils en pensent, vous serez étonnés... Le Quai est aveugle on le savait, mais à ce point. Idem pour les banlieues où la culture dite scissioniste est subventionnée afin que le "jeu" entre "normes dominantes" (le fait de ne pas se faire agresser parce que l'on est femme munie d'un smartphone) et "normes déviantes" (celles des outsiders de la marge salvatrice façon voyou de Genet que la dirigeante palestinienne Leila Chalid voulait saluer comme il se doit à Marseille) se déroule comme si de rien n'était. Où va-t-on ? Alors que l'Autorité Palestinienne exige désormais le chiffre du Hamas à savoir le transfert de 7 millions de Palestiniens en Israël même, avec Jérusalem en prime, alors qu'en 1947, lorsque la partition fut votée, Jérusalem en était exclu, partition que refusèrent ceux qui parlaient à l'époque en leur nom ! voilà une réalité oubliée et ce parce que certains d'entre-eux ne voulaient même pas qu'au sein de la partie Hébreu cela soit les juifs qui décident, ce qui est proprement risible si le sujet n'était pas aussi grave, aussi maquillé par le mensonge, tel celui d'un Hessel qui en plus ne se rend même pas compte que non seulement ledit départ des dits réfugiés palestiniens est sujet à caution, mais surtout parce qu'il omet d'indiquer que quelques années après ce sont des centaines de milliers de juifs, souvent là bien avant l'arrivée de l'invasion arabe qui durent partir, expulsés sans coup férir. La Ministre française des Affaires Etrangères devrait se rendre compte que la violence qu'elle a subie provient de cette occultation désormais enseignée pourtant dans les écoles de la République, fabriquant ainsi des milliers d'outsiders dont certains sont des admirateurs de...Ben Laden.

 Ben Laden...Que vient-il de dire ? La ritournelle classique d'un préposé au poste de Commandeur des Croyants. Que lui répondre ? Du, moins, hormis chercher à authentifier sa voix, et affirmer quelques principes ce qui est maigre. Question ardue bien sûr. Qui ne peut être traitée que sur le fond. En intégrant ce qui se passe au Pakistan, mais aussi en Algérie, en Arabie saoudite, en Egypte, à savoir une révolte en sourdine des peuples qui crèvent du joug des dictatures soutenues par l'Occident. Or, au lieu de croire que celles-ci n'existent essentiellement à cause du conflit judéo-arabe, l'Occident devrait cesser de fouler aux pieds les justes demandes de liberté de ces peuples en esclavage extensif, subissant ainsi une emprise bien pire qu'à l'époque de la colonisation. La France devrait appeler à une conférence pour le développement en Méditerranée basé sur le pluralisme des croyances et la démocratie des institutions afin de couper les racines d'un islam radical qu'elle est en train de faire prospérer en soutenant des tyrannies de plus en plus odieuses. Mais les dirigeants actuels français, en instance de "collapse", sont-ils capables de revenir de l'Au delà ? Rien n'est moins sûr tant la morgue, quoiqu'il en coûte, reste leur sarcophage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Amour et paix
commenter cet article

commentaires

Sven Houghton 22/01/2011 23:32


Il ne s'agit même plus de collapse. Les gesticulations désordonnées de la classe politique française évoquent irrésistiblement le canard dont la tête a été coupée.

J'apprécie beaucoup votre blog. Quoique non-juif, j'espère beaucoup que Jérusalem sera un jour reconnue comme la capitale d'Israël.


Lucien S.A Oulahbib 22/01/2011 23:37



Vous avez raison pour le canard... Sinon, moi aussi, quoique non-juif, j'espère que Jérusalem soit leur capitale, j'avais hésité il y a quelques années avec l'idée d'une ville ouverte etc... Mais
"les" dirigeants dits palestiniens ont trop dévoilé leur jeu pour tenter autre chose...