Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 07:56

ic.jpgIl était poignant d'entendre sur Al Djazeera (en anglais) des opposants sous la mitraille en Libye et à Bahreïn implorer l'intervention de ladite "Communauté internationale" si prompte pourtant par les prises de paroles du secrétaire général onusien à sermonner Ben Ali et Moubarak.

Que se passe-t-il ?

Hormis les USA, rien ou si peu de réactions guère d'indignations ; il est vrai que ce terme ne concerne désormais que le conflit israélo-palestinien. Les USA ont d'ailleurs mis leur véto à une résolution hypocrite de pays dits "arabes" qui feraient mieux de s'occuper de leur propre peuple mis à mal par millions et qui tombent sous la mitraille made in U.K, made in France. Made in U.S aussi, mais eux au moins s'indignent quelque peu ; espérons que tout le monde s'indignera devant l'assassinat d'un prêtre polonais en Tunisie. Bien sûr certains mettront cela sur le dos du départ des Ben Ali et Moubarak comme si le sort des chrétiens et des juifs était meilleur sous leur joug. Mais, répétons-le, il est vrai que la plupart des belles âmes geignent uniquement s'il s'agit de palestiniens. Et le général (d'opérette) Kadhafi (aussi bien décoré de médailles qu'un singe de cirque miteux) a beaucoup donné d'argent, beaucoup, et à pas mal d'officines occidentales, à des partis politiques…

En Israël aussi certains se plaignent, mais uniquement s'il s'agit de l'Iran, tout en implorant que les traités soient respectés, que les navires iraniens n'aient pas permission de franchir le canal de Suez, toute une attitude de plus en plus défensive qui ne fait que renforcer l'idée qu'Israël serait à portée de tir si l'immense colère qui fait trembler les dictatures arabo-musulmanes pouvait être drainée vers la guerre.

L'Iran tâte la chose, espérant qu'Israël tire sur ses navires de guerre, ce qui pourrait inciter et porter les courants islamistes pour prendre la tête des révoltes puisque les démocrates sont dispersés, les armées divisées, l'Occident dans les cordes et toujours pressé de bien remplir ses comptes en banque.

Heureusement que le coup de la "Palestine en danger" ou de "musulmans de tous les pays unissez-vous" ne marche plus tant il a été fait depuis des dizaines d'années : ainsi la femme de Ben Ali expliquait que la vie était chère et dure pour les Tunisiens parce que beaucoup de provisions étaient envoyées dans les camps palestiniens, sauf que les peuples sont de moins en moins dupes et savent bien que c'est faux, que le problème palestinien est savamment entretenu par les dictatures arabes et musulmanes avec le soutien occidental, onusien compris. Les islamistes ne seront donc pas nécessairement le déclencheur.

En plus, tout cela craque très vite.

Car l'on voit bien avec l'arrivée de Tunisiens affamés en Italie (et qui ne sont pas tous des anciens de Ben Ali car eux ont les passeports et la monnaie qu'il faut depuis le temps) que ce sont ces dictatures qui sont la cause de la mauvaise gouvernance économique, soutenue par des vues à court terme, faussement  machiaveliennes, mais réellement cyniques ; c'est tout ce beau monde qui favorise (depuis des dizaines d'années) cette immigration forcée qui sert de troupes à une gauche orpheline du communisme déchu, et qui désormais fait les beaux jours du FN en France tant cela s'ajoute à la crise de régime qui touche tous les corps de métier ; et plus les belles âmes condamnent s'indignent, plus le FN montera, parce que le vent de révolte ne souffle pas seulement de l'autre côté de la Méditerranée, et pas dans la direction souhaitée. It's a fact. Ce n'est pas en renforçant l'Etat nounou que la pente sera remontée. Il semble bien que l'Histoire humaine n'accouche des nouvelles périodes que dans la douleur. Celle qui vient, qui est déjà là, ne fait pas exception, et c'est bien dommage. Et pour la péridurale c'est trop tard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Amour et paix
commenter cet article

commentaires