Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 12:16
st-trop-paques-20040045.jpgJe voulais faire part d'un incident qui s'est déroulé dix minutes avant mon passage le 22 décembre 2010 à l'oral de l'agrégation en science politique. J'étais en effet dans le couloir assis près de la salle où devait se dérouler la présentation de mes travaux et ce dix minutes à l'avance comme il est stipulé sur la convocation, lorsque j'ai entendu ceci dit sur un ton très désobligeant (une voix féminine, sans doute ma rapportrice) : " oui, il est ATER, il soutient le gouvernement israélien " ; énoncé également sur un ton méprisant ; je n'en croyais pas mes oreilles, tant et si bien que lorsque j'ai été appelé, j'ai tout de suite indiqué que j'avais entendu ces phrases en demandant si cela me concernait ou non. Personne ne m'a répondu.
J'ai alors enchaîné en expliquant que je n'étais pas, en soi, "pour" tout gouvernement israélien mais pour l'idée que celui-ci n'a pas nécessairement tort à 100% et que j'étais pour un développement juste dans cette région, ce qui m'a permis ensuite de parler de la notion de développement, de la sous-estimation de la nature du régime politique pour bien l'évaluer etc.
La personne qui s'est exprimée, alors que j'étais encore dans le couloir, devait soit faire référence à des recherches sur Google me concernant, soit à divers articles analysant de façon critique le nationalisme arabe et l'islamisme ; en tout cas pour cette personne émettre des doutes ou avoir une analyse critique c'est être le soutien d'un gouvernement, une accusation très grave doublé d'un rapport biaisé et de propos peu amènes, ce qui rompt avec toute déontologie scientifique (neutralité, objectivité...).  
Cela m'a interloqué et quelque peu déstabilisé lorsque j'ai présenté mes travaux, surtout le ton désobligeant, frisant la vulgarité et le mépris, du genre : il n'est qu'ATER et il ose se présenter ici, et "en plus" il "soutient le gouvernement israélien" comme s'il s'agissait d'un gouvernement mis au banc de la Communauté Internationale...
Certains décidément s'approprient les concours publics en propageant leur haine et leur idéologie. Ce n'est pas nouveau. Mais là je l'ai vu de mes yeux, j'ai vu comment la membre d'une secte inconnue est partie ainsi à la chasse aux impies, en s'appropriant le service public au nom d'une conception qui ne peut être que totalitaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Amour et paix
commenter cet article

commentaires

simon cohen 06/01/2011 17:37


Cher Monsieur , je vous avez rencontré lors d'une de vos conférences il y a qq années et je suis content de vous retrouver , j'avais oublié votre nom ( je suis un hmme âgé)en lisantdesinfo. Bravo
pour votre article , j'espère que vous avez été reçu maintenant que je vous ai retrouvé je serai attentif à vos articles . Je vais chercher sur Google votre site. Haut les coeur!et amicalement .
Simon


Thot Har Megiddo 03/01/2011 16:37


vous trouvez une université conservatrice aux États-Unis, curriculum vitae et hop, c'est parti ! Ce n'est pas comme cela que ça marche ? Ou alors une université un peu isolée : Boulder, l'Alaska...


Thot Har Megiddo 03/01/2011 12:28


Vraiment désolé. Avez-vous essayé d'enseigner à l'étranger ?


Lucien S.A Oulahbib 03/01/2011 13:31



pourquoi pas... il faudrait avoir des contacts etc...



maurice 03/01/2011 10:42


Cher Lucien,l'ultra libéralisme est bien du nihilisme pimenté de cynisme manipulateur, qui cherche à faire table rase de toute ce que la haute culture nous a donné, d'une liberté comme émancipation
au plus haut degré de l'humain, pour laisser la place à une liberté qui a dégénéré en licence, et faites moi confiance le néo libertarisme depuis 68 y a bien contribué surtout auprés des jeunes.
Mais tout cela n'a plus grand chose à voir avec l'éthique du libéralisme classique. Quant à ces profs révolutionnaires de pacotille, comme ce gâteux de Badiou, ils sont loin des révolutionnaires du
XIXème siècle, qui n'avaient pas besoin de l'aide de l'état pour vivre et être les caciques d'un système sur lequel ils déversent leur fiel gauchiste ranci. Voyez tout cela nous mène bien loin de
la diabolisation d'Israel, Par contre ce jury, compte tenu de l'origine de votre nom attendait de votre part des positions plus pro palestiniennes que favorables à Israel et vous aurait écouté avec
plus de condescendance, si vous vous étiez lamenté sur le sort du peuple palestinien. Et puis un nom à consonance arabe avec un pré,nom chrétien, c'est quoi celui là? D'où sort-il? Je dis ça, mais
vous aviez du déjà être repéré sur cette fac,Quelque part vous scandalisez et déstabilisez la nomenclature de la bien pensance universitaire,c'est très bien. En tout cas toutes mes félicitations
vont à votre esprit critique, c'est pour cela que je me suis abonné depuis un certain temps à votre new letters, que je lis avec beaucoup d'intérêt


Lucien S.A Oulahbib 03/01/2011 11:14



Je vous remercie encore Maurice pour toutes vos remarques !


 


Amicalement ! L.O



Gisor 02/01/2011 19:36


On peut être pour une meilleure répartition des richesses et sioniste. Ce que je suis.
Bien sûr, ces propos ne sont pas acceptables et doivent être dénoncés au plus haut niveau, et cette universitaire sanctionnée comme il se doit pour avoir enfreint la règle de neutralité d'un
fonctionnaire de l'état. Pourquoi ne pas écrire à la Licra et à la Halde ? Même si cela ne débouche sur rien, ce professeur sera bien embêté d'être cité dans une affaire de discrimination.
Le fait d'être professeur d'université ne préserve en rien de la bêtise (le maoïsme de Badiou et l'antisionisme forcené de Bricmont, etc.) et de la cruauté. Les membres des Einzatsgruppens étaient
majoritairement composés d'universitaires, non ?
Lucien, vous avez tout mon soutien !


Lucien S.A Oulahbib 02/01/2011 19:45



Vous avez raison Gisor ! je vais essayer, histoire de, vis à vis de ces organisations !


 


amicalement


 


Lucien