Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Archives

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 22:50

p carteextirieureLa monstruosité du régime baathiste syrien (le même que celui de Saddam Hussein), capable de torturer et d'assassiner un gosse de 13 ans, capable d'assassiner des policiers de base (mutinés en réalité) pour faire croire à l'existence de groupes "terroristes", capable de tirer sur des funérailles (mais toujours guère critiquée par la gauche DSK et autres verts préférant s'en prendre à Israël)montre bien que le régime totalitaire baathiste a été et qu'il est sans doute encore, l'une des sources principales de l'instabilité dans la région, surtout après avoir été le dépositaire du pouvoir de nuisance de son frère de sang, le régime baathiste saddamiste, puisque celui-ci a été jusqu'à lui confier ses armes de destruction massive.Pour preuve d'ailleurs la capacité du régime syrien à se doter peu après 2003 d'une centrale nucléaire détruite par Israël.

A ce propos, il conviendrait pour ce dernier pays de profiter de la situation en Syrie et dans les pays dominés par l'islamo-arabisme pour montrer qu'il sait gérer des mécontentements et des manipulations en envoyant plutôt des forces de police que l'armée lors d'émeutes. Certes, des centaines de fanatiques se sont rués sur la frontière du Golan, mais ne pouvait-on pas les arrêter par un dispositif policier comme dans les territoires contestés plutôt que de donner le flanc à toute une propagande qui s'active de plus en plus en France et ailleurs, avec à sa tête un Pascal Boniface qui vient d'adouber le Hamas comme force légitime dans son dernier livre ? N'est-il pas temps pour Israël de prendre au sérieux la communication de sa politique ? De faire des propositions à ses voisins comme l'Egypte, la Jordanie, mais aussi la Tunisie, le Maroc, non seulement des joint ventures conjoncturels via des sociétés écran, mais aussi des débats sur ce qui s'est "vraiment" passé en 1947-1948 ? Pourquoi Israël ne demande pas à l'UNESCO l'organisation d'une conférence mondiale avec retransmission en direct ? Et pourquoi ne pas l'organiser en cas de refus vraisemblable ? Le combat se situe surtout là pour l'instant. Or, pour le moment, dans les livres d'Histoire pour écoliers on apprend en tout cas en France et ce de plus en plus la version officielle "palestinienne", omettant en plus l'expulsion des Juifs des pays dominés par l'islamo-arabisme alors qu'ils étaient là dans ces pays plusieurs siècles avant son invasion...chose que Obama a oublié de rappeler...

Nous sommes en France dans un climat délétère sur cette question, le vieil antisémitisme se transformant en effet en antisionisme par principe, rien de nouveau, tandis que les plus hypocrites font mine de renvoyer dos à dos les "propagandes" alors qu'il n'est pas possible d'agir ainsi, mettre en équivalence une propagande totalitaire et les faits historiques validés par une cohorte d'historiens sérieux, y compris par ceux d'entre-eux, israéliens, qui ont été un temps ébranlé par les pleureuses palestiniens, mais qui, devant les faits, sont revenus à plus d'objectivité (par exemple Benny Morris dans son 1948).

Ce climat délétère ne touche pas seulement Israël (alors que pas une manifestation s'organise devant l'ambassade syrienne) mais aussi tous ceux qui osent ne serait-ce qu'émettre des réserves sur l'état de décomposition avancée de la morale républicaine, de la morale tout court parmi certaines élites sûres d'elles et donc dominatrices (de telle sorte que le refus d'une femme de chambre, d'une journaliste, d'une employée de mairie, apparaît inconcevable)

Ferry paye justement le fait qu'il refuse l'Omerta, et il se fait attraper par ce chien de garde du nihilisme ambiant qu'est devenu le Canard Enchaîné parce qu'il a bousculé le conformisme de la feu contre-culture, en fait très fasciste (façon République de Salo filmé par Pasolini) qui fait du sexe débridé un enjeu politique, une nécessité absolue, la preuve que l'on fait de sa vie une oeuvre d'art qui frôle avec la vie des dieux façon romantisme germain, les dieux de l'état de nature que l'on critiquera bien sûr en économie mais que l'on encensera dans les moeurs pour montrer sa révolte son refus des institutions qui "enferment" et (a)dressent le corps  : ce n'est pas un hasard d'ailleurs que les idéologues du "gender" (dont Eric Fassin qui racialise le débat sur la délinquance et l'immigration) fasse une apologie de Foucault qui révérait Sade, défendait la pédophilie lors de l'affaire Polanski ; or, pour certains, il faut  devenir Médée, (pas étonnant que l'égérie ultra nihiliste Isabelle Huppert l'ait incarnée) il faut devenir Brutus disait Blanchot, il faut tuer Juliette, il faut devenir satyre, surtout dans son privé (et devant sa porte le Canard y est enchaîné et donc veille) tout en affichant en public un visage de marbre, dénonciateur des "inégalités" ; cette philosophie schizophrène, théorisée par Deleuze, ami et espoir de Foucault, fondement des idéologues du "gender", (ou du cuir au "queer") est aujourd'hui la face de craie de tous ces Dorian Gray qui assène avec violence "circulez il n'y a rien à voir") tout en montrant du doigt Marine Le Pen bien sûr : voulez-vous donc un ordre moral scrogneugneu ? Ne voyez-vous donc pas que par nos moeurs nous luttons contre le Système ? Pas de problèmes ! susurra le juge d'application des peines en libérant le violeur récidiviste qui s'avère être un combattant, mais oui, de la cause anti-libérale.

Nous marchons sur la tête (sans avoir même besoin de lire Hegel), à ce compte là Caligula, qui n'est pas le dernier jouisseur venu, avait raison de proposer son cheval comme consul. Je propose mon chat, Léonardo, qui me semble assez féru en économie (de croquettes). Mon pouce ne peut donc que désigner le sol. Fin de partie. Puisque Godot ne viendra pas (il a été kidnappé au Sofitel par l'Empire du Bien).

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien S.A Oulahbib - dans Alliance des civilisations
commenter cet article

commentaires